Domotique : 4 idées reçues

Julien Enki Julien Enki
maison connecté enki

La domotique n’est plus aussi mystérieuse qu’elle l’était il y a une dizaine d’années. Elle a gagné en popularité, en simplicité et en fiabilité. Entre les appareils connectés, les systèmes domotiques, l’intelligence artificielle, ou encore les avancées technologiques, tout est fait pour permettre une accessibilité au grand public. Aujourd’hui, la domotique n’est pas l’affaire des ingénieurs, des geeks ou des experts informaticiens. Elle devient abordable, facile à installer, compatible dans tous les types de maison, et parfaitement fiable

La domotique, c’est cher

pièces de monnaie

Le fait que la domotique soit cher est l’idée reçue qui revient systématiquement. Les entrepreneurs et les architectes proposent souvent une option comprenant une solution domotique pouvant aller de 1000 euros à plus de 5000 euros. Cela comprend des caméras de vidéosurveillance, des volets roulants connectés, un détecteur de mouvements, un système d’alarme, de l’éclairage intelligent, un thermostat connecté, de l’électroménager connecté, etc. 

Une aussi longue liste peut effrayer de nombreuses personnes. Il est possible de réaliser une installation domotique facilement, sans connaissances électriques ni techniques. Plus besoin d’un électricien pour installer un système domotique. Des solutions comme une application de pilotage Enki ou une box domotique permettent de rassembler les appareils connectés dans une application unique. Tout devient alors plus facile. Les objets connectés sont devenus abordables financièrement. Il est désormais possible d’avoir une installation domotique efficace pour moins de 1000 euros. 

La domotique n’est pas du tout un produit de luxe, comme certains le pensent. Il existe des solutions sans fil, fonctionnant en Wifi ou en Bluetooth, technologie permettant de réduire le prix des objets connectés de manière importante. On peut donc composer son installation domotique avec des objets de marques différentes pilotés depuis une application compatible. On peut également, par la suite, faire évoluer son installation en ajoutant un produit compatible, de nouvelles fonctionnalités, réaliser de nouveaux travaux, connecter chaque pièce de la maison… 

La domotique, c’est technique et compliqué

Homme utilisant un téléphone portable tactile

Le principe de la domotique est d’automatiser les tâches du quotidien afin de délester les occupants de la maison. On gagne du temps, on fait des économies d’énergie, on sécurise son foyer. Ce temps gagné permet aux membres de la famille de faire d’autres choses. Ainsi, les précieuses minutes durant lesquelles vous n’avez pas besoin de vous occuper de l’ouverture et de la fermeture des volets roulants ni de gérer l’éclairage automatique. De même que le système de vidéosurveillance s’active en votre absence pour protéger vos biens. Chaque geste est libéré. Ce sont des outils à votre service, pour améliorer votre confort, et vous aider à vous sentir bien chez vous. 

La mise en place d’un système domotique est plus simple qu’elle n’y paraît. Il n’est pas nécessaire de disposer de connaissances poussées en informatique, en ingénierie ou programmation. Elle est justement conçue pour être utilisée par tout le monde. La Google Home ou Amazon Alexa, par exemple, sont des accessoires connectés qu’il suffit de brancher pour les utiliser. Du coup, la domotique peut être accessible aussi par les personnes âgées, aux personnes à mobilité réduite, ou encore aux personnes handicapées depuis une télécommande, son smartphone ou simplement à la voix. La maison intelligente est une réalité qu’il est désormais possible d’avoir chez soi. La technologie et les innovations sont alors un vrai jeu d’enfants. 

La domotique devient alors tactile, intuitive et très facile à installer. Les objets connectés fonctionnent et communiquent entre eux grâce aux ondes radio, ou bien à un système filaire. Tout est pilotable grâce à une seule application sur son smartphone. 

Une maison connectée peut paraître impressionnante au début. Mais on s’y habitue très vite. Vous pensez peut-être que ces technologies sont sophistiquées. Certes, elles le sont techniquement, mais l’utilisation de celles-ci est extrêmement simple, tant lors de l’installation que lors de la manipulation. L’activation des équipements connectés peut même être faite à distance, depuis un téléphone portable. 

Pour cela, des applications comme Enki proposent la réalisation de scénarios mettant en scène les objets pour répondre à un besoin bien précis : 

On ne peut pas mettre de domotique dans une maison en rénovation

maison en rénovation

L’idée qu’on ne peut pas mettre en place un système domotique dans une maison rénovée est une idée complètement fausse. Aujourd’hui, nous disposons d’objets connectés discrets et programmables. La domotique n’est pas réservée aux constructions neuves. On peut très bien rendre une maison domotique, quelle que soit son ancienneté, sa localisation, ou sa configuration. La technologie domotique est adaptable et évolutive. D’ailleurs, on y trouve de très nombreux objets comme : 

Lors d’une rénovation, il est donc tout à fait possible d’installer de la domotique dans une maison en rénovation. Il est même possible d’ajouter un système domotique dans une maison ancienne comme dans une maison moderne ou récente. Il n’est pas nécessaire que la domotique soit prévue à la construction. Il suffit de quelques aménagements pour motoriser une porte de garage, domotiser un portail ou une porte d’entrée, ou encore installer un système sur un volet, une porte ou une fenêtre. Un simple module connecté comme le module multifonction Evology peut répondre à cette attente. Vos équipements peuvent être domotisés et vous pouvez en prendre le contrôle depuis votre smartphone. 

Les progrès de la domotique sont tels qu’aujourd’hui les technologies nous permettent de nous passer d’installations filaires. Cela permet d’éviter de creuser des tranchées dans les murs pour encastrer les fils. Le Bluetooth et le Wifi fonctionnent particulièrement bien et connectent les objets entre eux. Les travaux sont donc très limités, quand il s’agit de domotique. 

La domotique n’est pas fiable

extérieur d'une maison avec piscine

La sécurité des données, des personnes et des biens est souvent au centre des débats. Les équipements domotiques sont garantis par des normes. Leur qualité en dépend et donc votre confiance aussi ! Avec Enki, la sécurité est au cœur des préoccupations. Aussi bien la sécurité de vos données que celles de votre matériel. C’est pourquoi tous les membres de nos équipes sont à votre écoute et répondent à vos questions. Leroy Merlin s’engage à respecter votre vie privée et fait preuve de la plus grande transparence pour le traitement de vos données. 

Toutes les données personnelles récoltées sont conservées sur des serveurs sécurisés, et sont cryptées. Elles ne sont accessibles que par vous, depuis votre application. L’application Enki, comme toutes les applications actuelles, a besoin de certaines données personnelles pour fonctionner (données d’identification, accès aux services, retour d’expériences, etc.). Ces données ont une utilité bien précise. Par exemple, renseigner votre ville de résidence vous permet d’utiliser la fonction lever et coucher du soleil dans l’application lors de la création de scénarios. Vous pouvez également correspondre très facilement avec le support client depuis votre smartphone. Vous bénéficiez alors d’une meilleure prise en charge pour la résolution de l’anomalie détectée. 

Toutes les informations sur les données sont disponibles en ligne. 

Laisser un commentaire